Soyez réactif et n’hésitez pas à suivre votre intuition

Lorsque l’occasion se présente, il faut la saisir au vol. On ne dispose parfois que de quelques heures pour prendre une décision lourde de conséquences. Alors qu’il est directeur marketing chez un opérateur de téléphonie, Vincent se voit proposer un challenge inattendu : « Un jour, une amie me présente une de ses connaissances qui cherchait un DG pour une des filiales de son groupe. C’était un vendredi : je n’ai eu que le week-end pour peser le pour et le contre. Pour lui, c’était une évidence, j’étais l’homme de la situation. J’ai eu le sentiment que si je n’étais pas capable de me décider rapidement, j’allais perdre tout crédit. » Aujourd’hui, s’il occupe la fonction de président Europe du Sud de Videojet (traçabilité et marquage industriel), c’est, dit-il, parce qu’il a osé ce saut dans le vide.

Il faut donc parfois être capable de réagir vite et de prendre des risques. Les chanceux en prennent d’ailleurs plus que les autres et sont davantage enclins à suivre leur intuition. « C’est souvent une fois que l’on a plongé qu’on se rend compte qu’il s’agissait d’une occasion en or », remarque Alain qui, après avoir été directeur marketing et communication chez Toshiba, s’est lancé dans l’entrepreneuriat en 1996. Trois ans plus tard, il crée le salon de la microentreprise puis, en 2007, celui des services à la personne. Deux rendez-vous qui attirent désormais chaque année des dizaines de milliers de visiteurs.

Etre réactif ne signifie pas agir dans la précipitation, de façon irraisonnée. Le risque, ça se mesure. Tout dépend aussi jusqu’où vous êtes prêt à aller. En l’espace de quinze jours, Claire a changé de métier, de pays et d’entreprise. Au cours d’un rendez-vous, un client de son cabinet de chasse de têtes lui lance : « En fait, c’est quelqu’un comme vous qu’il nous faudrait comme patron de pays. » Elle saute sur l’occasion : « Comme j’étais intéressée par le projet de l’entreprise, je l’ai pris au mot et j’ai signé. »

Rien à voir avec un coup de tête, assure-t-elle pourtant. Question d’intuition plutôt. Les études de Wiseman montrent d’ailleurs que les chanceux prennent la plupart de leurs décisions à l’instinct. Faites le test sur vous-même : rappelez-vous comment vous avez choisi votre dernier poste, de quelle manière vous avez changé de voie il y a quelques années, etc. Vous risquez d’être surpris. L’intuition est souvent bonne conseillère. L’erreur, quand on veut optimiser sa chance, serait de ne pas l’écouter.

2 réflexions au sujet de « Soyez réactif et n’hésitez pas à suivre votre intuition »

  1. J’ai suivi mon intuition en juin en demandant à travailler à temps partiel pour avoir du temps pour créer d’autres projets personnels. J’ai eu peur en particulier concernant l’aspect financier et pourtant je n’ai pas vraiment hésité quand il fallut prendre la décision… et c’est certainement une des meilleures décisions que j’ai prise de ma vie car aujourd’hui je suis bien plus heureuse !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s