Pourquoi avoir une parole et achever tout ce qu’on entreprend

802292663_ec93fc4d07_b
Photo credit: Al-khairi via VisualHunt.com / CC BY-NC-ND

Si vous voulez vraiment avoir une réponse, il faut que vous acceptiez une petite expérience : prenez au hasard quelque chose que vous avez à faire et menez-la à son terme, en vous interdisant totalement de vous occuper de quoi que ce soit d’autre. Son terme, allez-vous me dire ? Le résultat que vous souhaitez atteindre, sans qu’il y ait à y revenir.

En cas de blocage incontournable, une relance à une date précise et n’y pensez plus jusque-là, puis passez à ce que vous avez d’autre à faire. Observez comment vous vous sentez au fur et à mesure que vous avancez.

Quant au bon vieux truc « je le ferai quand j’aurai le temps », arrêtez de vous auto-illusionner : si ça dure depuis longtemps, oubliez ou jetez. Vous ne le ferez jamais, ayez le courage d’en voir l’évidence.

Une réflexion au sujet de « Pourquoi avoir une parole et achever tout ce qu’on entreprend »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s