La Discipline est liberatrice

238239125_2c8dd01772_o
Photo credit: crypto via VisualHunt.com / CC BY-NC-ND

On risque rarement de se tromper dans la voie de la difficulté. Bien au contraire, on serait plutôt doués pour trouver des tas de bonnes raisons qui justifient un retour auprès de la foule qui déambule sur les chemins de la facilité.
C’est au moment de l’action que les ennuis commencent. Face à l’action, des processus mentaux différents rentrent en jeu. La prise de décision passe par notre cerveau limbique, qui n’a pas les mêmes règles de fonctionnement que notre cortex, avec lequel nous réfléchissons : il est totalement égoïste et centré sur sa survie, il se moque des bons principes ou de la générosité. Respecter ses règles demande que l’esprit prenne le pas sur la bête. Difficile, mais très satisfaisant a posteriori.
D’autant qu’avec la pratique, si nous pouvons compter sur nous pour nous y tenir, nos règles nous forment des balises de vie aussi rassurantes que celles des chemins de grandes randonnées. J’ai rarement vu des gens aussi sereins que les moines de « stricte observance ».

Le simple fait d’avoir réussi à suivre les règles que l’on s’est fixées donne le moral et diminue le stress.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s