Êtes-vous habile à lire les pensées des gens?

eye-woman-face-pupil-the-background-banner-focus
Photo via Visualhunt.com

Le visage est plus sincère que la bouche ne saura jamais l’être.

– Daphne Orebaugh

 Arrivez-vous à saisir l’état d’esprit ou les sentiments des autres sans qu’ils aient besoin de vous en parler? Vous y arrivez sans doute à l’occasion. Vous pouvez faire mieux.

En observant le langage corporel d’une personne, vous pouvez voir ce qu’elle ressent et ce à quoi elle pense. Vous savez qu’une personne dont le visage est grimaçant et qui tape du poing sur la table est en colère.

Les expressions du visage, la posture et la façon de toucher sont toutes teintées par les émotions et nous renseignent sur les véritables sentiments et intentions d’une personne. Le comportement non verbal d’une personne exprime ses moindres variations émotives, et ça se produit au moment présent.

Certaines émotions sont cependant plus difficiles à lire que ne le sont la colère ou la joie. La déception, par exemple, s’exprime de façon beaucoup plus subtile et n’est pas toujours facile à interpréter.

De nombreuses émotions s’expriment de façon fugitive. En observant attentivement les gens lorsqu’ils vous parlent, vous risquez de remarquer de subtiles manifestations émotives. C’est à ce moment qu’on peut vraiment saisir ce que ressent notre interlocuteur.

Exercez votre aptitude à «lire» le comportement des gens. Observez deux personnes dans un bus ou au café, et remarquez leurs actions et réactions. Lorsque vous le faites, tentez de deviner ce qu’elles se disent ou de déterminer la couleur de l’échange.

Regardez des interviews, des séries et des documentaires à la télé. Baissez le volume et essayez de deviner les émotions que ressentent et expriment les sujets ou les personnages.

Recherchez les combinaisons d’expression et de mouvement. Deux ou trois indices valent toujours mieux qu’un seul lorsqu’on interprète le langage corporel d’une personne. Celui qui fronce les sourcils, ferme les yeux et se masse les tempes a probablement un mal de tête. Une combinaison de signaux renseigne mieux sur l’état physique ou psychique d’une personne au moment où on l’observe.

Observez si les propos de la personne reflètent ou contredisent son comportement non verbal. Portez attention aux variations dans le langage corporel. Ce dernier reflète les moindres glissements émotifs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s