Le bonheur est de se libérer de ses besoins inutiles!

Cette affirmation parait évidente, mais il n’en ai rien. Pour beaucoup d’habitants du monde développé le bonheur est impossible à cause d’une foule de besoins inutiles, suscités par leur environnement. Il semblerait qu’on ne puisse pas être satisfait sans :

  • Changer de voiture tous les 5 ans.
  • Faire de son appartement actuel une étape pour emménager dans un espace plus grand.
  • Acquérir une résidence secondaire pour les fins de semaine.
  • Occuper les enfants avec des activités extrascolaires hors de prix.
  • Voyager loin et confortablement au lieu de profiter de ses amis et de sa famille.

Et pour ceux qui sautent d’un couple à un autre, outre la pression exercée par des besoins artificiels, il faut ajouter les problèmes sentimentaux – et souvent économiques.

Il convient alors de se demander quels sont exactement nos besoins pour nous épanouir. Peut-être le bonheur dépend-il plus de notre capacité à soulager nos épaules de fardeaux inutiles, de vivre plus simplement. Et devenir plus animal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s