Il est inutile de vouloir plaire à tous!

Parfois nous nous efforçons de plaire à des personnes qui, elles, ont décidé de ne pas nous aimer. P. Gardner a écrit le texte suivant à propos de ce vice improductif :

Ce ne sont pas des choses simples qu’on apprend avec la maturité, la compétence, la connaissance, par exemple.

On apprend à éviter les conduites autodestructrices, à dilapider son énergie à cause de l’angoisse.

On découvre comment maîtriser ses tensions et que le ressentiment et l’apitoiement sur soi sont parmi les drogues les plus dures.

On apprend que le monde adore le talent, mais récompense le caractère.On comprend que la plupart des gens ne sont ni avec nous ni contre nous, mais absorbés en eux-mêmes.

On apprend finalement qu’aussi grand que soit notre désir de satisfaire les autres, il y aura toujours des gens pour ne pas nous aimer.C’est une leçon difficile au début, mais à la fin, elle est source de sérénité.

13 réflexions au sujet de « Il est inutile de vouloir plaire à tous! »

  1. bonjour, et oui quoi que l’on face il y aura à dire quelque chose.
    Faire les choses pour soi sans attendre de l’autre ( satifaction, aimer ) car on ne peut pas plaire à tous !!!! Cela n’empêche pas l’amour de l’autre !!!!

  2. Un historien disait: »heureux est l’homme qui a des ennemis ». Particulièrement au temps de la seconde guerre mondiale… Se faire aimer de gens détestable ne nous rend il pas détestable? Il faut se consacrer aux gens qu’on aime, c’est tout ( selon moi)

    1. Je pense qu’il y a une certaine noblesse d’âme qui force même l’admiration de gens détestables. La question n’est pas là. C’est l’énergie que l’on dépense à se faire aimer qui est pure perte. Il faudrait l’utiliser à se forger une conduite conforme à nos valeurs, parce qu’en définitive c’est de là que vient le respect des autres.

      1. Nietzsche était une référence idéologique du Nazisme, son oeuvre est-elle détestable pour autant? La vérité c’est que la perception des autres de qui nous sommes est toujours partielle et même parfois partiale.

      2. C’était une référence, c’est vrai, sauf que les nazis n’avaient justement pas compris son idéologie. Nietzsche parle d’ Übermensch en tant que dépassement de soi, et non comme race: soit une philosophie volontairement déformée par les nazis

  3. J’adooore ton article😝à croire que je te l’ai inspiré.

    Mon idée est la suivante: quand une personne décide de t’aimer, elle t’aimera et quand elle veut le contraire, ben, elle le fera aussi.

    toit ce que tu peux lui faire de bien ou de mal n’y changera rien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s