Citations de Jack Nicholson, le sage 

Jack Nicholson est un des monuments du cinéma américain. Il est connu pour ses personnages névrosés qu’il a incarnés dans des films cultes comme Easy Rider ou Shining. Il est  encore l’acteur le plus nommé et l’un des plus récompensés aux Oscars du cinéma. Voici quelques-unes de ses pensées les plus inspirantes. 

À l’instant où vous cessez d’apprendre, vous êtes mort.

 Durant au moins les vingt-deux premières années de nos vies, notre principal « travail » est normalement d’apprendre. La majeure partie de notre temps est passée dans les classes pour acquérir de nouvelles connaissances. Et puis, une fois que nous avons achevé nos études supérieures, nous pensons qu’il est temps d’affronter « la vraie » vie.

Étrange idée que de penser que seul un quart de notre vie devrait être consacrée à l’apprentissage. L’école ne doit pas être notre fournisseur exclusif d’apprentissage. Le fait que nous ayons terminé notre éducation formelle ne signifie pas que votre éducation est terminée!

 Presque tout le monde est heureux d’être fou d’amour.

La seule quête qui soit à nos yeux plus importante que le bonheur, est celle de l’amour inconditionnel. Nous avons tous un désir profond d’être acceptés pour nous-mêmes. Mais pour accéder à cette expérience de l’amour inconditionnel, nous devons d’abord être nous-mêmes et nous aimer tels que nous sommes.  

Je suis toujours content de fournir un effort décent. C’est bien de cela dont je me suis toujours inquiété : que je n’aie pas assez essayé.

Il n’y a réellement que peu de chance de réussir quoi que ce soit sans y consentir un effort décent. La facilité est la plupart du temps trompeuse. En fait, il y a une distinction à faire entre la notion d’aisance qui est le fruit de notre apprentissage et la facilité qui n’est qu’un concours de circonstances heureuses.

Je suis défensivement resté un sauvage dans l’âme.

Rester sauvage dans l’âme est une question d’attitude. Une attitude voulant que l’on se méfie de l’ordre établi, bien qu’on en bénéficie dans une certaine mesure, et du prêt à penser. En peu de mots, il s’agit de cultiver notre sens critique (et non sarcastique), de penser le monde en dehors des sentiers battus.

 J’ai toujours su qu’il n’y aurait personne pour m’aider et me soutenir émotionnellement, je me suis toujours dit que tout ce que je ferais ce serait avec mes propres moyens.

 La solidarité est assurément une valeur essentielle à toute personne en quête de son bonheur et de celui des autres. Mais cela ne doit pas servir d’excuse pour ne pas assumer notre vie, car nous ne sommes surement pas responsables des circonstances que nous tisse le quotidien.

Cela dit, il ne faut pas se mentir, nous avons la responsabilité de nous prendre en charge et de nous frayer un chemin sans forcément attendre le concours des autres. Et c’est précisément à partir de là que  la responsabilité entraine la solidarité comme nous l’enseignait Victor Hugo.

 Jamel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s