4 voies pour surmonter le passé

Notre perception de nous-mêmes dépend en grande partie des expériences que nous avons vécues durant notre enfance.

Si nous n’avons pas reçu amour et soutien, il y a de fortes chances que nous ayons du mal à vous offrir ces choses à nous-même et à ceux autour de nous.  Nous souffrons peut-être, mais nous guérirons — et même nos cicatrices peuvent être belles. Quatre conseils pour surmonter les blessures de l’enfance

1. s’inspirer du présent au lieu de ressasser le  passé.

Quand nous revivons constamment nos souffrances, nous nous définissons en fonction de celles-ci, et nous reprenons essentiellement là où s’étaient arrêtés ceux qui nous maltraitaient. Il est douloureux  de ressasser ces événements (bien que cela puisse s’avérer utile dans un cadre thérapeutique). Quand vous remarquez que vous revenez constamment sur une vieille histoire, dites-vous que vous êtes en train d’écrire une nouvelle page d’histoire : une histoire de pardon et d’amour envers vous-même. Essayez de comprendre la personne qui vous a fait du mal, et prenez conscience que ses actions étaient probablement motivées par sa propre douleur.

2. Remettre en question les mauvaises opinions de nous-même.

Vous vous raccrochez peut-être à toutes sortes de croyances  inexactes par rapport à votre valeur, à votre potentiel et à ce que vous méritez. Prenez conscience que ce ne sont pas des faits ; vous avez adopté ces croyances à la suite d’expériences difficiles et plusieurs années de raisonnements erronés, et vous pouvez changer votre vie en remettant en question ces croyances et en en adoptant de plus saines. Quand une vieille croyance se manifeste, cherchez des exemples qui soutiennent la croyance contraire.

3. User  d’empathie envers nous-même.

Quand les gens nous maltraitent, nous manquent de respect, nous imposent le silence ou ne tiennent pas compte de nos sentiments ou de nos besoins, nous avons tendance à intérioriser ces comportements et à éprouver de la honte, comme si nous méritions de souffrir parce que nous sommes indignes, méchants ou imparfaits. Nous ressentons alors le besoin de nous cacher pour éviter la douleur d’être vu, mais cela ne fait qu’augmenter cette douleur. Ce n’est pas votre faute si vous avez honte — c’est une réaction naturelle à la façon dont vous avez été traité —, mais vous êtes responsable de votre guérison.

La chercheuse Brené Brown a écrit que la honte croît de façon exponentielle dans un environnement où règnent le secret, le silence et les préjugés, mais qu’elle ne peut survivre quand on l’inonde d’empathie. Offrez-vous cette empathie en choisissant de ne pas vous juger vous-même pour ce que les autres vous ont fait ou ce que vous avez fait en retour ; et trouvez quelqu’un pour vous accompagner dans ce processus, que ce soit un ami ou un professionnel de la santé.

4. Prendre conscience de la beauté de notre parcours.

Vous n’avez peut-être pas l’impression d’être beau ou belle sous tous rapports, mais il y a de la beauté dans la force et le courage qui vous ont aidé à arriver là où vous êtes aujourd’hui. Peu importe ce que vous avez fait par le passé, vous avez fait de votre mieux, en fonction de ce que vous aviez appris et vécu. Changez d’optique et prenez le temps de reconnaître à quel point votre parcours a été extraordinaire jusqu’à présent.

De quelle façon avez-vous fait preuve de grâce et de courage ? De quelle façon tous les éléments disparates de votre passé se sont assemblés pour créer quelque chose d’unique et d’inspirant ?

Jamel

Une réflexion au sujet de « 4 voies pour surmonter le passé »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s