Pour ne pas finir comme Icare, marche d’abord.

Le mythe d’Icare aborde, entre-autres, le  désir de l’Homme d’aller toujours plus loin, au risque de devoir se retrouver face à face avec sa condition de simple être humain.

Rien n’est pire que d’entreprendre une chose sans s’y être préparé. Quelqu’un qui chercherait à s’envoler, sans être passé par des apprentissages intermédiaires, serait condamné à une chute dont il ne se relèvera pas.Cela nous ramène aux rites de passage ou d’initiation.

L’être humain qui connaît ses limites, sait affronter les épreuves de la vie et gravit ainsi, à chaque fois, un échelon supplémentaire.Aussi est-il important, face un objectif majeur, d’agir graduellement et prudemment.

Si, par exemple, on essaie de conquérir une personne qui nous plaît, les étapes seraient les suivantes: 

  • Rapide prise de contact sans que la personne perçoive notre intérêt.
  • Première conversation ordinaire où chacune des deux parties est à l’aise.
  • Premier rendez-vous délibéré, mais en traçant une ligne ambiguë entre l’amitié et l’intérêt.
  • Approche prudente pour sonder les sentiments de l’autre.
  • Si la réponse est positive et que des liens se sont tissés lentement, approche définitive.

Jamel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s