Éloge de la modération.

Selon un poème du Tao Te King, les affections extrêmes sont signes de gâchis et l’abondance, signe de grandes perfidies.

Celui qui sait se limiter, ne connaîtra pas le malheur et celui qui sait s’arrêter, ne s’exposera à aucun danger. Ainsi, il vivra longtemps.Ce qu’on appelle « la voie du milieu » est un des piliers du bouddhisme.

Pour Siddhârta Gautama, le bonheur et l’absence de problèmes se trouvent à un point équidistant de la facilité et de la difficulté, de la superficialité et de la profondeur, du plaisir et de la douleur.

Ceux qui sont à la recherche des extrêmes, courent le risque de passer de la bonté à la méchanceté car les passions appellent des actions démesurées.

Trouver le juste milieu à l’heure d’agir, ne signifie ni être peureux ni timoré, mais considérer un horizon suffisamment large pour comprendre que la vérité – et plus important encore : la faisabilité – n’est jamais dans les postures radicales.Comme le dit justement Aristote, la vertu est entre les extrêmes.

4 réflexions au sujet de « Éloge de la modération. »

    1. Page 49 « Le Saint regarde le peuple comme un enfant »
      Page 55 « Celui qui possède une vertu solide ressemble à un nouveau-né qui ne craint ni la piqûre des animaux venimeux, ni les griffes des bêtes féroces, ni les serres des oiseaux de proie. »

      Page 65 « Dans l’Antiquité, ceux qui excellaient à pratiquer le Tao ne l’employaient point à éclairer le peuple ; ils l’employaient à le rendre simple et ignorant.
      Le peuple est difficile à gouverner parce qu’il a trop de prudence.
      Celui qui se sert de la prudence pour gouverner le royaume est le fléau du royaume.
      Celui qui ne se sert pas de la prudence pour gouverner le royaume fait le bonheur du royaume. »

      Cela ressemble a une philosophie paternaliste pour conseiller les Princes.
      Peut-être meilleur que celle de Machiavel?

      Je n’ai évidemment pas tout compris du texte.

      Je note que la « Prudence » est considérée en occident comme une vertu cardinale.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Vertus_cardinales

      Tout dépend du point de vue.
      Il est toujours bon de regarder ailleurs.
      Car l’Ouest c’est L’est mais L’ouest céleste est aussi un ailleurs
      De l’ignorance naît la connaissance
      Et de la connaissance renaît l’ignorance… LOL

      Le « Je sais que je ne sais rien » de Socrate me revient à la mémoire qui sait s’il n’était un Taoïste qui s’ignorait… Sinon, j’ai repris beaucoup de plaisir à relire ce texte. Merci!

  1. Il est intéressant de relever certains des passages du texte qui nous invitent un nuancer notre point de vue. Il ne s’agit pas là d’adouber un mode de pensée, il faut garder distance tant que faire se peut par rapport à n’importe quelle philosophie. Oui le tao est un écrit de son époque qui s,adressait à la classe littrée, aux princes. La question est que peut nous apprendre ce texte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s